L’Histoire des Comores était restée, jusque dans les années 1970, dans les ténèbres. La création du CNDRS en 1979, a permis une avancée énorme en matière de collecte des faits historiques et de leur archivage. Il s’agit là du résultat de nombreux efforts fournis auparavant par deux éminents serviteurs comoriens de la nation. Ces passionnés d’archives et de conservation de mémoire collective, étaient encouragés, entre autres, par l’esprit nationaliste naissant des années 1970-1978 : feu Hamada Abdallah Himidi  et le premier directeur du CNDRS, Damir Ben Ali.

Hamada Abdallah Himidi a créé le premier service national des Archives en 1976 et s’en est servi pour concevoir un  document inédit sur « les élus des Comores de 1946 à 1975 »  En étroite collaboration avec Damir Ben Ali, ils ont sauvé une grande partie des archives écrites du pays. Cette tradition se perpétue encore de nos jours au CNDRS: 

Journaux officiels de 1897 à 2012, Quotidiens, Hebdomadaires, Mensuels de 1974 à 2014, Archives administratives de 1892 à 1975, Organismes internationaux de 1984 à 1995, Gendarmeries, d’Outre-Mer de 1958 à 1975, nationale de 1975 à 1977,Gouvernorats de 1975 à 1992, Commune de Moroni de 1969 à 1971, archives iconographiques de 1885 à 1982, les monnaies et les billets de 1932 à 1984, les manuscrits des chercheurs comoriens de 1979 à 2013, les manuscrits des lettrés comoriens de la fin du XIXème siècle, les journaux des partis politiques comoriens de 1961 à 1992, des Usuels de 1957 à 2002, les constitutions nationales de 1974 à 2001. D'autres fonds sont en cours de dépouillement notamment celui qui concerne l’Ecole de garçons de Moroni de 1945 à 1976.

 Damir Ben Ali est l’un des pionniers de la recherche scientifique aux Comores. Il commença par initier, pendant la période du président Ali Soilihi (1975-1978), la collecte des traditions orales historiques. Des matériaux qu’il a utilisés, en partie, pour monter la deuxième  pièce de théâtre écrite aux Comores, la fin de Msafoumou, Ndomwiso wa Msafoumou.

 Dans les années 1980 et 1990, cette recherche allait se généraliser par l’implication significative, de chercheurs internationaux comme nationaux de renom : P. OTTINO, G. BOULINIER, H.WRIGHT, P. VERIN, J. MARTIN, N. GUENIER, C.ALLIBERT,  S. BLANCHY, LE GUENNEC COPPENS Françoise, Sir C .A CLARKE, F.M. CLARKE et A.C.L,  GILLE , I.WALKER , J-N, LABAT , S.CHOUZOUR, A-M, CHAMANGA, A. MASSEANDE CHAMI, MOINAECHA YAHAYA, S.A. MOUSSA, MOUSSA ISSIHAK, AINOUDINE SIDI etc.

La revue Ya Mkobe du CNDRS a été la tribune de cet épanouissement. Pour Masséande (1990), « Ya Mkobe a attiré l’attention des scientifiques sur ce carrefour des courants millénaires des migrations qui, par sa situation insulaire, à plusieurs centaines de kilomètres du continent et de Madagascar, demeure un conservatoire naturel et culturel d’un intérêt exceptionnel  ».

Le Laboratoire des traditions orales du CNDRS, dans lequel ont été archivés les corpus recueillis sur le terrain a joué, aussi, un grand rôle dans la promotion de la recherche historique et a alimenté considérablement les études des étudiants et chercheurs d’horizons divers. Qu’ils s’agissent de ceux  de l’Ecole Nationale d’Enseignement Supérieur de Mvuuni, ou de ceux qui venaient des Universités française et africaine sœurs.

Nous donnons ci-dessous quelques références des résultats obtenus au bout de près d’une quarante années de recherche. Cette bibliographie est communiquée ici à titre indicatif :

AINOUDDINE, S, (1998), Anjouan, l’histoire d’une crise foncière, L’Harmattan, 338 pages

ALLIBERT Jean-Claude et VERIN Pierre, 1993, Les Comores et Madagascar : le premier peuplement, Archéologia no 290, p.64-77

BLANCHY, S, (2010), Maisons des femmes, cité des hommes, filiation, âge et pouvoir à Ngazidja (Comores), Société d’ethnologie, 319 pages

CLARKE, Sir C.A, CLARKE, Lady F.M.N, GILLE, ACL (1990), Croisements entre deux formes mimetiques keynanes du papilio dardanus brown 1776 et du papilo dardanus Humbloti obth 1886 non mimetique des Comores in Ya Mkobe N° 4 pp.3-7

CHOUZOUR Sultan, 1984, "L'œuvre du Prince Said Houssein, extraits relatifs aux proverbes et aux contes des bouffons", in Bulletin des Etudes Africaines de l'INALCO, pp. 43-64.

- (1989), Le pouvoir de l’honneur, essai sur l’organisation sociale de Ngazidja et sa contestation, Thèse de doctorat, Nouveau régime, INALCO, Paris.

DAMIR B-A., BOULINIER G., OTTINO P., 1985, Traditions d'une lignée royale des Comores: l'hinya Fwambaya de Ngazidja, Paris, L'Harmattan, 189 p.

GUEUNIER J-N, AHMED CHAMANGA M., 1979, La chronique swahilie de SAID BAKARI, en Appendice du Dictionnaire Comorien-Français et Français-Comorien du R.P. SACLEUX, lIème édition pp. 621-657

LAFON, M,  (991), Lexique français-comorien (shingazidja)

LE GUENNEC COPPENS Françoise, (1987), Le manyahuli grand-Comorien : un système de transmission de biens peu orthodoxe en pays musulmans, p 257-268, in hériter en pays musulmans, harbis, lait vivant, manyahuli, sous la direction de morceau Gast, 302p.

MARTIN J. 1983. Comores : Quatre îles  entre pirates et planteurs. L'harmattan, Paris, 2 tomes.

MASSEANDE, Ch- A, (1990),  - Littérature orale : brève réflexion sur les genres en littérature comorienne, in Ya Mkobe n°4, Moroni, pp.39-50

- Le vêtement et ses fonctions dans la société  traditionnelle comorienne in Ya Mkobe N° 4 pp.59-65

MOINAECHA, Cheikh Yahaya, (1986), Essai d’orthographe du comorien, CNDRS, 21p. Point de vue sur les parlers comoriens, Ya Mkobe n°2, CNDRS, 1984

MOUSSA Said Ahmed,- (2000), Guerriers, princes et poètes aux Comores, dans la littérature orale, Paris, L’Harmattan, 297 p.

SIBERTIN-BLANC, J-L. LAFON, M., 1977, Propositions pour une graphie du Comorien, Moroni. 

VERIN, P, 1994, Les Comores, Editions Karthala, 259 pages

WRIGHT, H, (1984), Early Seafarers of the Cori Islands: the Dembeni hase of the IX-centuries, Azania XIX pp. 13-59.